[RétroTest#41] Fantasy Zone II : Le retour de la revanche

Depuis la fin du premier opus présenté dans un autre article, la Fantasy Zone coule des jours paisibles. Notre valeureux Opa-Opa, héros intergalactique depuis sa victoire, est à la retraite. Mais le destin, vil compagnon dénué de sentiments, va une fois de plus frapper et demander à sa recrue d’aller combattre le mal. Bienvenue dans la suite de Fantasy Zone !Dix ans se sont écoulés depuis la fin de sa première aventure et notre héros coule des jours paisibles bien mérités. Cependant, une question le hante. La disparition de son père qui s’était avéré être le leader de la planète Mennon qui avait autrefois plongé la zone dans la terreur, est porté disparu. Rongé par cette tristesse, Opa-Opa reprend du service et accepte d’aller sauver la galaxie d’une nouvelle crise et tenter de retrouver la trace de son père qui avait autrefois rejoint le côté obscur.

Vous incarnez donc une fois encore notre valeureux Opa-Opa qui aura pour mission de résoudre ce conflit intergalactique, et qui va aussi tenter de répondre aux nombreuses questions personnelles qui le rongent. La Fantasy zone, vaste territoire intergalactique s’est étendue depuis la dernière crise et de nouvelles planètes ont rejoint le système. Opa-Opa va donc partir enquêter dans de nouveaux territoires, et ce, pour notre plus grand plaisir ludique et visuel.

Simple redite du premier ?

Le jeu reprend le même principe de gameplay que l’opus précédent. Nous sommes donc devant un cute them up à défilement vertical où il vous faudra abattre des hordes d’ennemis avant d’atteindre le boss.  Globalement le principe reste le même, vous débarquez sur une planète très jolie, mais hostile, et le but sera de détruire les vaisseaux mères afin d’accéder au boss pour ensuite aller visiter une autre planète. Mais rassurez-vous, bien que cela ressemble à un simple copier/coller, les changements sont bel et bien là.

00010002Premier constat apparent, les planètes sont maintenant divisées en plusieurs zones. Accessibles via un système de téléportation, il vous faudra trouver votre chemin à travers trois zones avant d’arriver au boss. Original pour l’époque, ce concept viendra ajouter une petite dose de fraicheur, mais aussi de difficulté. En effet, les mondes seront ainsi sensiblement plus grands que dans le premier opus et les ennemis plus nombreux. Heureusement pour votre survie, les magasins disponibles sur les planètes proposeront un arsenal conséquent et utile. Basées sur le même principe que le premier volet, les armes coûteront de plus en plus cher chaque fois que vous les achèterez. Limitées dans le temps, ces armes vous seront néanmoins d’un grand secours face aux hordes d’ennemis incessantes.

Plus dynamique que le premier opus, il est très fun, mais aussi très difficile, car vous n’avez pas le droit au continu. Eh oui, une fois l’écran game-over, ce dernier ne vous laissera pas d’autre choix que d’inscrire votre nom dans la liste des hi-scores.

0005

Le plaisir reste intact.

Les musiques sont plus travaillées et entrainantes, elles sont de très bonnes qualités et collent à l’ambiance. Les thèmes ressemblent au premier et sont excellents. Les graphismes, bien que construits sur le même moteur que le premier épisode, sont plus travaillés et soignés. De plus, chaque zone dispose de son propre décor, ce qui rajoute un charme certain à l’ensemble. Au final, on se retrouve devant une version améliorée du premier opus, qui apporte son lot de satisfaction. Bien sûr l’effet de surprise est moins présent, mais le plaisir reste intact.

0006Le jeu, initialement sorti dans les salles d’arcades, sera également porté sur console. Le portage le plus proche est certainement celui sur Master System. Une fois encore pour imposer la console dans les salons Sega réalisera un portage de très bonne qualité, qui malgré les limitations techniques n’aura pas grand-chose à envier à la version arcade.

Sachez également que ce titre a connu un remake en 2008. Développé par M2 il a été développé sur System 16, le système arcade du jeu original, et édité sur ps2. Afin de coller au mieux à l’esprit original, les développeurs s’en sont tenus aux limitations techniques de l’arcade de l’époque et nous offrent un rendu authentique, mais aussi très beau, un véritable concentré de fun et de beauté.

Plus beau, plus grand et plus fun, Sega réalise un véritable coup de maitre qui viendra asseoir sa notoriété dans les salles d’arcade de l’époque.

Mais la Fantasy Zone a-t-elle fini de connaitre la guerre ? Par vraiment, mais cela sera vu une prochaine fois !

Publicités

Une réflexion sur “ [RétroTest#41] Fantasy Zone II : Le retour de la revanche ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s