[Fripon d’ nippon] Les jeux PS Vita 18+

Suite de nos articles consacrés aux jeux japonais sur les consoles de Sony. Cette fois-ci petit encart fripon sur un genre limité pour un public réservé : attention PEGI 18 inside cher-s- octolecteurs… et désolé pour les octolectrices.

****

Le Japon : heureux pays isolé sur son archipel n’ayant pas connu de « gamergate«  à base de honteux lynchages sexistes et d’un emballement médiatique de folie ? En tout cas, si l’on peut se désoler que le Japon semble loin de telles interrogations sur la condition féminine dans la société japonaise, on peut se réjouir que le jeu vidéo en tant qu’espace de création, demeure encore un espace de liberté, que cela plaise ou pas, que cela soit un Call Of Duty, un Shenmue ou un GTA… Nous nous intéresserons ici aux jeux où le mauvais goût se mêle au voyeurisme, où le gameplay participe à muscler les poignets et à rincer l’oeil. Oui, vous l’avez compris, bien-pensants, passez votre chemin, on sort la grosse artillerie. C’est un fait : ne boudons pas notre mauvais esprit coupable, bon nombre de jeux jap’ donnent le premier rôle à des héroïnes dont les protubérances mammaires assurent des ventes au pays du Soleil levant et aussi en Occident. Ce type de jeu fait désormais lever des boucliers en raison de la domination masculine sous-jacente par une sexualisation éternelle du corps féminin dans l’industrie du jeu vidéo.

Il est vrai cette industrie a mis du temps à changer de regard sur l’autre moitié de l’humanité, et bien qu’il tombe encore dans certains clichés (des Babes à l’E3 à Bayonetta), la situation progresse avec un changement des représentations, comme le prouve le dernier Tomb Raider (mon avis ici) ou l’essor d’une contestation de plus en plus forte chez certain(e)s joueurs/ joueuses comme ici sur le très bon site, cafaitgenre. Mais il reste encore du chemin à parcourir… .

Fort les marqueteux… chez Sony.

Revenons à nos jeux Pegi eighteen.… si leurs intérêts ludiques me laissent dubitatif, pour cet article j’ai décidé de ranger au vestiaire ma déontologie pour vous chers lecteurs : je pars en reportage 😉

Commençons par deux jeux récents, Omega Labyrinth et Gal Gun Double Peace. Bien que je ne sois pas fan de ce type de jeux, ils représentent une partie de cet esprit japonais si caractéristique, si barré, oui j’assume.

Une interface tactile étant PLEINEMENT utilisée

Omega Labyrinth est un  RPG rogue-like (basé sur l’exploration de donjon), entrecoupé de scènes où via l’écran tactile… bref matez l’illustration ci-dessous, vous comprendrez rapidement le fond du jeu. Les héroïnes se défendent via le système « Omega Power » qui consiste à faire augmenter leurs tours de poitrine (oui, oui) pour déclencher une attaque ultime : le « Chest Burst ». Il va sans dire que la PS VIta est parfaite pour ce jeu : son interface tactile étant PLEINEMENT utilisée, Nintendo prends-en de le graine.

Ami du bon goût, bonsoir : Gal Gun Double Peace

Le second envoie du lourd (et c’est peu dire) : vous êtes un étudiant harcelé par une armée de lycéennes en furie (pour ne pas dire plus). Vous devez repousser leurs assauts grâce à votre pistolet à phéromone et vos lunettes à rayon X. Nous sommes bien dans la lignée du jeu précédent : du grand n’importe quoi, en shootant les lycéennes (?), elles tombent en orgasme… baignant dans l’ambiance niannian très bas du slip à coup de fessés et de cris, on peut être étonné qu’un éditeur soit aussi décomplexé en 2016. Une vidéo vaut mieux que mille mots :

Allez, un dernier ?

Ne sortant pas sur Vita, je ne vous parlerais pas du jeu paluche gland, Dead or live Xtreme 3 à base de pseudo volley-ball, de hula hoop et autres jeux d’eau affriolants (bien que la censure que le jeu s’est imposée en Occident m’a quelque peu dérangé en tant que libre penseur).

Non je me focaliserai sur Valkyrie Drive: Bhikkhuni. En regardant la jaquette, vous vous doutez sur quel aspect visuel ce Beat them all va… jouer, allez une petite vidéo et tout est dit (attentions les cris sont INSUPPORTABLES) :

Bon, si on jouait ?

Je laisse tomber des jeux finalement limités, qui reprennent en faite des  gameplays classiques (Gal Gun est finalement l’équivalent d’un FPS), pour vous présenter un autre univers plus complexe, non manga mais plus comics et hypersexualisé, avec Dragon’s Crown.

Étant un Action-RPG (et aussi un Beat them all), il fut développé par Vanillaware et édité par Atlus fin 2013. Dans la pure tradition du folklore de l’heroïc fantasy qui sent bon la peau de bête et le sang chaud sur les glaives, l’esthétique du jeu est un plaisir pour les yeux. Pas seulement pour les formes plantureuses des héroïnes (et je le confesse j’ai mal pour la sorcière, notamment lors des sauts… tout bouge !), mais pour un univers soigné aux petits oignons : décors, personnages, VO (uniquement en anglais soutenu, mais quel plaisir pour les oreilles) et de l’action. L’écran de la Vita est malheureusement trop petit, et souvent l’action est si confuse, que l’on perd son personnage de vue. À ce titre, il est aussi sur PS3 , et pour ceux qui ont la version Vita, grâce au génial PS TV,  je vous conseille de le faire donc sur grand écran. Un grand jeu.

Voilà mon petit tour de ces jeux si particuliers, et je sais toujours trop court, et bien rien ne vous empêche de le poursuivre dans les commentaires 😉


Rajout 22/02 – 10:00 Grain à moudre de Paddaone : dernièrement le rappeur Orelsan a été attaqué en justice suite à des chansons faisant l’apologie de la violence faite aux femmes. La cour d’Appel de Versailles le 18/02/16 a relaxé le chanteur au motif que les paroles ne relevaient pas d’une attitude poussant à faire ces violences, mais liées à l’univers du Rap, à une dénonciation d’un malaise sociétal, « reflétant une génération désabusée et révoltée » : bref relevant d’une expression artistique (un peu comme hier un Scarface ou un Condemned ?) que l’on ne peut censurer au risque de toucher à la liberté d’expression (motif qui donna lieu aux nombreuses relaxes d’un Charlie Hebdo).

Si les paroles peuvent choquer, et personnellement elles ne sont pas ma tasse de thé, tellement c’est bas du front (« Renseigne-toi sur les pansements et les poussettes, je peux faire un enfant et te casser le nez sur un coup de tête  » dixit Orelsan, le fumeux rappeur donc), ce dernier ne les a pas tenues hors de la scène (donc hors d’un lieu d’expression artistique), n’est pas passé (encore ?) des paroles aux actes. En raison de cela – que l’on soit difficilement d’accord avec ces propos – cela reste salutaire que la justice rappelle l’importance de la liberté d’expression en ces temps d’obscurantisme religieux et politiques.

ici l’article dans l’édition du Monde (20/02/2016)

Publicités

8 réflexions sur “ [Fripon d’ nippon] Les jeux PS Vita 18+ ”

  1. Oh mais ça reste soft tout ça ! La vidéo de Valkirie Bidule m’a donné l’impression de perdre 4 minutes de ma vie.
    Le mal fait aux femmes est lié à un mal général qui n’est que trop répandu et qui est à la source de tous les maux de notre espèce.
    Sur ton encart : comme souvent la liberté d’expression est bien bonne pour ceux qui n’ont rien à dire, mais même si la décision de justice est la bonne, c’est jamais réjouissant de voir que le déclin de l’humanité continue inexorablement. Haut les cœurs ?

    Aimé par 1 personne

  2. Of course : je me suis limité aux productions vidéoludiques sur Vita. Car oui on peut trouver bien PIRE (sans parler des émissions TV également). Bon le but était de montrer un aspect vidéoludique, pas de tomber dans l’extrême non plus, papagamer mais responsable aussi 😉

    Par contre pour l’encart, oui je prends ma distance avec ce triste sire, mais je ne peux qu’être soulagé que la liberté d’une expression artistique (que l’on aime ou pas) soit encore maintenue… pour combien de temps ? Sinon aurait-on pu avoir du Jérôme Bosch, une origine du monde d’un Courbet ou encore Scarface ?

    Aimé par 1 personne

    1. Ha le mythe du savant persécuté Galilé : après s’être renié, ce dernier échappe au bûcher et fini sa vie dans une prison dorée (loin du cachot humide quand même), mais oui, on peut dire qu’il a payé (relativement) de sa liberté.

      J'aime

  3. C’est marrant que Copernic soit passé à travers les mailles du filet. Pensons également à Lavoisier, un des plus grands chimistes modernes, finalement guillotiné. Et combien porteurs de « progrès » qui y sont passés de façon parfaitement anonyme ? Alors quand on parle dans les médias de liberté d’expression pour un mec qui aligne pas trois mots sans faire brûler une bibliothèque entière de Bescherelle, on ne peut qu’être sceptique sur les « personnalités » mises sur le devant de la scène dans ce genre d’affaire.
    D’autres relaxes similaires ont eu (heureusement) lieu ce mois-ci, pour des intellectuels et/ou des universitaires, mais dont tout le monde se fout.

    J'aime

  4. Hum Hum voila un article qui me rappelle aux bons souvenirs des pages pleine de « Hentairie » de ce cher Console + (qui avait d’ailleurs frôler la mise en demeure à la suite d’un numéro un peu trop suggestif dans les extraits présentés ahah)

    Merci pour cette belle sélection personnellement j’ai toujours Dragon’s Crown à m’enquiller et quand je vois le design abusé de la witch que tu as mis en GIF (Mai Shiranui est définitivement détronée lol) + ton commentaire élogieux sur le jeu on peut dire que tu m’as convaincu à le mettre prochainement au menu de mes sessions Gaming

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s