[A voir] Star Wars VII avec mes deux garçons (sans spoilers)

Le beaujolais nouveau, cette année, est exceptionnel et annonce un millésime prometteur. Je suis d’ailleurs en train d’en déguster un de la cave de Chénas : rien de tel, à peine rentré de la séance de ce nouveau Star Wars, qui annonce une série de films également très prometteurs. « Le meilleur Star Wars » a-t-on pu lire aujourd’hui dans la presse internet. Il y a de quoi. J’attendais les vacances mais je n’ai pas pu résister et j’y ai emmené mes garçons (6 et 15 ans) dès ce soir de sortie en avant-première mondiale. Réactions de papa-gamer, garanties sans spoilers…


Tout d’abord, et spéciale dédicace à Huijo : allez-y, allez le voir, et allez-y au cinoche, pour vivre la véritable expérience Star Wars. Évidemment que j’attends d’ores et déjà a la sortie DVD avec impatience, mais ça ne fait pas tout. Rien de tel que le grand écran, et en plus, contrairement à ce que je pensais, il n’y avait pas tant de monde que ça dans cette salle de petite ville de province. Aucune réaction déplacée, aucun bordel, aucun SMS/portable à la con : j’ai été le seul dans la salle à envoyer un message à Octopaddaone pour le narguer, ce qui a très bien marché d’ailleurs !

La scène… qu’on voit même pas vraiment dans le film. Les bandes annonces sont très ingénieuses pour égarer le spectateur !

Je n’ai pas vu le temps passer : arrivé au bout des 2h15, je me croyais encore au milieu. L’action est dosée au millimètre et on ne s’ennuie pas du tout : le film présente une alternance intelligente de scènes de combat, de scènes de vie quotidienne, et de scènes plus métaphysiques, propres à l’esprit Star Wars. Mon fils de 6 ans a adoré ce mélange (le mec du guichet a eu des réticences vis-à-vis de son âge et de la durée du film… tu parles !), je l’entendais dire « yes ! » dès que les gentils reprenaient le dessus lors des situations désespérées. Il a bien eu peur du grand méchant aussi. Il sera peut être un jedi, plus tard. Bref, la nouvelle génération est là, représentée par ces jeunes acteurs attachants dont je ne connais pas encore le nom, mais on retrouve également les vieux de la vieille – voilà LE divertissement familial de papa-gamer par excellence – ces derniers étant bien présents et importants dans le film, contrairement à ce qu’on aurait pu croire de prime abord. La continuité esthétique et « historique » est parfaitement respectée, l’univers Star Wars est là sans compromis, et augmenté de nouveaux éléments (bon : il y a une incohérence majeure sur les rapports entre la république et la résistance mais je n’en dis pas plus et ça ne nuit pas à l’ensemble). On prend les mêmes et on recommence, mais on arrive à faire mieux. C’est dingue, c’est bien la première fois qu’on y arrive. Pour le coup on peut vraiment parler de chronique, au sens noble du terme.


D’un point de vue narratif, sonore et visuel, on a clairement franchi un cap. Le travail cinématographique est ultra moderne, mais en même temps, ce sont les bons vieux vaisseaux de l’ancienne trilogie. Dès le début du film, on est emportés dans l’action : les pauses sont présentes, mais courtes, juste ce qu’il faut ! Le grand de 15 ans a trouvé le film tout à fait à son goût, il n’a pas du tout vu les aspects rétro (mention spéciale au RD-D2 rose aperçu dans un coin vers la fin du film !), car tout est parfaitement retranscrit avec les effets spéciaux du moment, mais sans abus de 3D ou d’effets spéciaux. D’ailleurs nous avons évité la séance de 14h avec lunettes 3D : mauvaise expérience avec mon fils de 6 ans sur les Tortues Ninja l’an dernier…


Au niveau du scénario, on se laisse prendre au jeu, et on se dit chaque fois « mais oui, c’est clair ! » (dixit Eddy Malou dans la congolexicomatisation des lois du marché) et tout semble au final cousu de fil blanc, comme dans n’importe quel Star Wars quand on y pense. La proximité avec le tout premier opus est bluffante, mais le secret absolu gardé sur le scénario pendant des mois et le brouillage des pistes par les différentes bandes-annonces est ici mené de façon magistrale et est ici déterminante dans le plaisir du spectateur.  Allez donc vite voir le film avant d’être spoliés. De nombreuses pistes sont en outre lancées pour la suite. A débattre dans les commentaires.


Vous l’avez compris, j’ai été plus que séduit par ce nouvel opus. Enterrés les affreux « Menace fantôme » et « Attaque des Clones » des années 2000. Jake Llyod, Jar Jar Binks et Liam Nesson sont tristement mais définitivement relégués aux oubliettes de l’histoire du cinéma. Ils auront au moins eu le mérite de propager l’esprit Star Wars du XXe au XXIe siècle, de passer la main à cette génération-ci. Mais ça fait du bien de retrouver le « Il était une fois, dans une galaxie lointaine... » sans pour autant venir s’échouer sur un postulat négatif, une défaite, une fin de non recevoir, parce que ça fait 9 ans que ça nous fout les boules d’en avoir fini comme ça, avec l’avènement des Sith et la plongé d’Anakin dans le côté obscur (qu’on savait jouée depuis le départ, en plus) !

Tout est là, quand on y pense !

Avec Le Réveil de la Force, rien n’est encore joué :  on a encore du suspense, de l’inconnu, quelque chose à pouvoir imaginer. Les tragédies familiales shakespeariennes sont intelligemment remaniées, mises sur un nouveau plan. Le meilleur reste à venir, alors que la fin du film nous projette clairement dans sa suite, avec diverses spéculations à la clé. Pas de spoilers, j’ai dit ! Mais dans les commentaires, partons du principe qu’on pourra se lâcher, une fois que les intéressé(e)s auront vu le film. D’ici là, n’allez donc pas lire les commentaires. Allez d’abord voir le film.

Publicités

3 réflexions sur “ [A voir] Star Wars VII avec mes deux garçons (sans spoilers) ”

  1. Ha quelle superbe expérience avec ta petite famille, mes filles sont encore trop jeunes, mais il me tarde de vivre cette expérience ! Bon demain, je me la joue perso – bien que ma moitié me l’a reproché (cela sera l’occasion d’aller le voir une 2nde fois s’il est bon ?) – en sortant du boulot, zou séance à 19h10 (j’ai déjà pris mon ticket, neerd power) et « il était une fois dans …. » Je suis rassuré – connaissant tes goûts très tranchés – pour aller le voir, cela promet du grand spectacle, heureusement que des grands mythes sont encore là pour nous évader de la morosité ambiante !

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s