[E3 journée 1 : ouverture des hostilités] Bethesda’s coming

Comme vous l’avez sûrement lu/ subi/ rabâché, lundi 15/06, commençait la grande messe vidéoludique sous le soleil aride californien de l’E3. Bien entendu, le premier candidat, l’éditeur Bethesda devait faire fort, qu’en fut-il de cette première journée pour un papagamer qui n’a pas les RTT pour partir à l’E3 ?L’E3 c’est un peu comme le festival des Connes ou plus prosaïquement, un peu comme notre salon de l’agriculture (pastiché en E-gruiik l’année dernière ici sur le site) : tous les gros sont là, chacun veut en mettre plein la vue et gaver les foules de vidéos, images à satiété (voire même en n’hésitant pas à mentir sur le rendu final du jeu). Un autre travers de ce type de manifestation, c’est l’overdose de chiffres à chaque session, afin d’assurer que leur business model – devenu plus colossal que le 7e art – est en train de remporter la course à l’échalote (prime à Sony et Micro$oft et leurs graphiques, tableaux Excel indigestes, vont-il changer réponse mardi).

Sentir le JV et son orientation pour l’année à venir

Ha l’affrontement SEGA/ NINTENDO et … Sony en 1996

Depuis 1995, la grande messe est devenue le lieu où se sent le JV et son orientation pour l’année à venir. Et bien, ne boudons pas notre plaisir : à la fin du mois de juin, l’été qui s’installe doucement, et trois jours de folies où tombent des news par milliers. De plus les conférences désormais filmées (en direct ou en replay) sont accessibles tranquillou chez soi. Grâce à la magie du Net (bien plus qu’à la fin des 90), sa très large couverture permet un retour direct grâce à plusieurs sites sur place où par le biais de Twitch donnant leurs impressions. Enfin, petite surprise appréciable,  l’année 2015 semble être celle de la professionnalisation des différents médias se centrant sur l’E3 plutôt que sur les sandwichs consommés ou les espadrilles usées (dédicace à Gameblog pour sa couverture désastreuse l’année dernière).

Premier candidat : Bethesda

Pour le premier E3 de cet éditeur devenu un mastodonte depuis le succès de sa série The Elder Scrolls (dont le dernier Skyrim), ce dernier décide d’envoyer du lourd et ne se perd pas en digression ! Pour ma part, le nouveau Doom bien satanique m’a fait de l’oeil (les fatalités sont sympatoches) :

ainsi que le nouveau Dishonored 2 (des lyonnais d’Arkane studios)

Et surtout le retour de Fallout 4, qui annonce un bon jeu dans la lignée du très bon New Vegas, qui fut une vraie suite de Fallout 2 et non le mauvais (et catastrophique) Fallout 3.

Voici donc les trois jeux qui me donnent envie de me prendre une PS4 ! Surtout qu’outre Bethesda des news TRÈS croustillantes arrivent, sur l’éventuel retour de gloires passées d’un FFVII (peu probable), ou disparue d’un Shemue ou encore d’un Last Gardian et autres Final Fantasy XV, No Man’s sky… tiens les illuminati ont encore frappé : regardez ce qui vient de tomber aujourd’hui chez mon commerçant attitré pour le 1er septembre… préco faite chez le fraudeur fiscal ricain, aie, j’ai mal à la CB.

Publicités

2 réflexions sur “ [E3 journée 1 : ouverture des hostilités] Bethesda’s coming ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s