[Tutos du poulpe#11] Fabriquer son palais d’Hyrule pour ses filles !

Hé oui en tant que papa et rétrogamer, je me suis lancé un défi (que ma progéniture m’a souvent rappelé dès que j’ai émis le sujet en novembre) : leur fabriquer une vraie, une durable maison de poupée en bois pour leurs starlettes de 32 cms, les fameuses blondes peroxydées. Oh, bien sûr quel rapport avec le jeu vidéo ? Et bien, premier constat : il n’est pas possible de lutter devant le monde des princesses ultra-dominant chez mes adorables petites têtes blondes, qui s’émerveillent d’une Cendrillon, Blanche-Neige et autres produits estampillés Disney©. Cependant, en tant que créateur, pourquoi ne pas y mettre une touche « jeu vidéo » dedans ? Et me voilà parti pour 4 jours de boulot… . Partons de la genèse du projet : de par ma famille, le bois fut toujours bien plus qu’une matière inerte, et j’ai baigné tout gamin dans l’atelier paternel entre planches, scies et marteaux divers et variés. C’est donc faire honneur à mes glorieux aïeuls, tout en me faisant plaisir et en faisant plaisir… Si on élargit le propos, à l’image des Grecs anciens qui considéraient leurs « patries » comme un héritage transmis par leurs pères, n’est-ce pas aussi un legs symbolique que de pouvoirs donner quelques choses que nous avons réalisées à nos propres enfants (et allez savoir, peut-être aux enfants de nos enfants ?). Après ces considérations philosophiques, place à l’action. Tout d’abord fut venu le temps de la prospection et l’élaboration de plan, rien de compliqué grâce à la magie d’internet. Plusieurs sites de papa bricoleurs pullulent et certains proposent plans, clés en main (1). Bon, ok pour piocher à droite/ à gauche, mais moi je veux un modèle perso !

Et le plan, sans accroc ?

J’ai donc opté pour un palais/ maison : donjon sur les côtés latéraux (d’où un aspect effilé), une structure haute de plafond (44 cm) pour laisser de la place pour un éclairage, et plus important : avoir un vaste espace de jeu sur deux côtés (heureusement, que je n’ai pas 4 filles !), soit 120 cm au lieu des 80 cm trouvés sur bon nombre de sites internet. Voici le plan de départ, réalisé après réflexion :

J’ai opté pour garder une porte et une fenêtre avec volets (face 1), mais pour les grandes baies vitrées (face 2), j’ai laissé ouvert – voir si par la suite je placerais une baie coulissante ou un rideau. Ensuite, un toit qui pourrait servir de rangement comme un coffre. Bien sûr, l’ensemble devra être mobile avec 4 roulettes.

Matériels, Barracuda !

Budget total environ 130 € (si vous n’avez pas de bois de récup’ comme ce fut mon cas et de la peinture)

  • 4 planches d’agglomérés (dim. : 120×40, ép.1 cm), moins chers, mais qui s’effritent (4,50€/unités)
  • 2 planches d’agglomérés (dim. : 100×40), pour les cloisons et renforts du socle (faire une double épaisseur) (2€/u.)
  • 3 planches « médiums » (dim. : 120×40), qui sont des copeaux de bois défibrés mélangés à un liant, plus simples à tailler pour les fenêtres, portes ou symboles, mais plus chers (7,50€/ unités)

>>>> note si vous avez le budget prévoyez du contreplaqué, plus lourd et plus joli

  • des vis (35L x Ø30), clou tête fine (1,6 cm) 1 colonne en bois de 1 m. (3 €), un tasseau carré (18x18x200 : 6€) pour la terrasse et support des sols, de la colle « sans percer » (6 €)
  • du mastic pour adoucir les angles de l’aggloméré, 8,50 €
  • des charnières pour portes/ fenêtres (petites) et une plus grande (pour le toit/coffre)
  • de la peinture et un mini rouleau : pour moi couleur rose bubble-gum et du blanc (soit 50 €)

et bien sûr tout le matos OBLIGATOIRE du bricolo’ :

  • papier de ponçage (et ponceuse),
  • scie égoïne,
  • scie- sauteuse (pour porte, fenêtres), mais chaud à gérer, surtout pour faire des lignes droites,
  • râpe à bois
  • équerre, niveau
  • marteau
  • perceuse/dévisseuse avec tête vis, mèche bois.

 Et surtout 3-4 jours pour être tranquille, dans un lieu clôt avec chauffage en ce mois de décembre (dédicace à mon poêle à pétrole) !

Étape 1 : Une fois les découpes dessinées sur les faces de la maison (prévoir bien 1h à 2h quand même), j’ai commencé par faire les faces, avec la scie sauteuse pour les ouvertures, bien que cela soit galère : au niveau du toit, j’ai regretté de ne pas l’avoir fait à la scie égoïne plus précise et moins susceptible de louper sa coupe… mais heureusement que le bois permet toujours de se corriger en cas de souci 🙂 Je garde les chutes du toit (en triangles) comme renforts dans la maison. La face 2 est coupée en 2 parties pour laisser le sol du 1er étage faire office de terrasse, voir la photo pour que cela soit plus clair :

terrasse, avec balcon à l’étage  et colonnades au RDC.

Étape 2 : ensuite, passer à la réalisation des étages (chaque sol tient avec des tasseaux de bois vissés ou cloués et collés sur les 2 faces de la maison), des cloisons internes sont placées pour faire des pièces et permettre de renforcer l’ensemble : les enfants vont se coucher dessus, faut donc prévoir ;). Pour le balcon, un tasseau de bois coupé en 8 morceaux de 18 cm de haut, la rambarde sera une chute d’agglomérée.

Étape 3 : Le toit. Le postulat de départ était de faire un coffre de rangement, ce qu’il serait en plus d’une chambre de jeu. Il s’ouvre avec une charnière centrale (je vais sans doute en mettre deux, car une charnière ne suffit pas). Les planches sont de l’agglo’, de 100 x 40, et je vais placer un crochet pour éviter que le capot se referme brutalement comme celui d’une auto !

Étape 4 : les fenêtres et la porte. Ayant gardé les chutes, avec la râpe et le papier ponce, on détoure les angles, rattrape les lignes tordues, on cloue et on peut utiliser un cache-misère pour les erreurs : ayant loupé les volets, j’ai collé une séparation en bois au milieu de la fenêtre pour éviter un écart style « dent du bonheur ».

Étape 5 : Les finitions avant la peinture. Pour lisser les tranches, éviter cet aspect granuleux mal fini de l’aggloméré, j’ai mastiqué tous les bords (cloison de séparation, bordure des toits, angle du balcon…). Et place à la peinture !

Etape 6 : peinture et décorations intérieures. Pour les couleurs, après décisions de mon aînée, cela sera blanc et ..rose bubble-gum, classique donc ! Le toit, les portes, fenêtres, colonnes seront en rose, le reste en blanc. Après 2 couches, ce type de bois absorbe la peinture avec célérité, je passe à la déco intérieure et extérieure … Regardez bien les sols et la salle du trône … alors dans quel épisode (qui est l’alpha et l’oméga de la série pour moi) peut-on les trouver ? 😉 ? Le symbole de la Triforce est réparti dans toute l’ensemble, le but étant de faire un palais d’Hyrule …. personnel, bien sûr !

Tadadadadada, voici les photos finales :

Un palais sans triforce … ce n’est pas Zelda !

Et avec lumières au plafond.

 Etape 7 : Passer le flambeau. Au tour de mes petites de se construire leurs mondes et autres aventures avec ou sans Link  d’ailleurs !


Quelques liens

(1) Bricobilly : premier site consulté, son auteur sympa peut vous donner quelques conseils (comme ce fut le cas pour moi, merci !), ses réalisations sont nombreuses et très variées … une mine à puiser : http://www.bricobilly.sitew.com/#MAISONS_BARBIE.A

(2) Melle Petit Pois : une maison typique en bois, plus classique : http://mellepetitpois.canalblog.com/archives/2012/11/03/25489864.html

Publicités

6 réflexions sur “ [Tutos du poulpe#11] Fabriquer son palais d’Hyrule pour ses filles ! ”

  1. Joli, punaise tu as fait vite ! Comment fais-tu je n’arrive pas à me débloquer un quart d’heure peinard… Ca me rappelle que j’ai réalisé un médaillon « cités d’or » pour mon gosse (il faut retrouver les photos, c’était en 2007) ainsi qu’un jardin zen inspiré d’Okami… J’attends quelques posts et je les publierai.

    Aimé par 1 personne

  2. je ne peux qu’applaudir, Super Boulot !! Si tu sais pas quoi faire pour le prochain noel, je te passe commande d’un exemplaire pour ma fille ;-).

    J'aime

  3. Superbe initiative et la réalisation est à la hauteur du monument
    Du Minecraft real life en somme
    Et alors les petites en furent ravi ? Tu as pu leur expliquer l’origine de cette bâtisse ou peut être étaient déjà initiée de longue date grâce à Papa Gamer à l’univers de Zelda ? ;p

    J'aime

    1. Le palais fait leur bonheur, et résiste ! Ma plus grande, toujours dans l’univers princesse est une fine connaisseuse de Zelda désormais (sans parler « D’hyrule historia » en guise de livre de chevet !), j’attends encore un peu pour lancer avec elle un zelda 😄

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s