[Lecture#3] « Le chef de Nobunaga », un manga à dévorer !

Toujours à la recherche de manga adulte et passionnant, je suis tombé sur Le chef de Nobunaga, coup de cœur chez mon bouquiniste.

Un excellent moment de lecture

Le Chef de Nobunaga, véritable phénomène au Japon, s’est déjà écoulé à plus de 1.2 million d’exemplaires et celui-ci semble ne pas s’arrêter en si bon chemin ! Dans cette série adulte et documentée, on suit le parcours fictif de Ken, un cuisinier de notre ère qui se retrouve mystérieusement catapulté dans le Japon du XVIe siècle. Chef attitré d’un Daimyô important, Ken évolue aux côtés d’hommes influents et découvre avec grand intérêt les coulisses du pouvoir et les coutumes de l’époque au pays du Soleil Levant.

Il y a bien longtemps que je n’avais pas dévoré  (à juste titre) un manga aussi goulument.

L’histoire commence alors que deux personnes qui semblent être de notre époque, habillées en cuisinier tentent d’échapper à des guerriers. Je ne vous cache pas qu’au début je me suis dit : mais qu’est ce qu’ils foutent là ? Bien m’en appris, car je n’ai pas pour habitude de lire les résumés afin de me plonger dans les histoires sans préliminaires inutiles.

Passé le questionnement, la trame principale happe littéralement. Sans vouloir trop en révéler, sachez que cela commence tambour battant, puis s’attarde sur les détails avec une malice et une ingéniosité que je n’avais pas vus depuis longtemps. Le scénario est très bien construit. On se plaît à suivre l’histoire de Ken qui se faufile dans la grande Histoire en se rappelant… celle qu’il a étudiée durant sa scolarité… belle trouvaille de scénarisation.

Le dessin est également superbe, très précis, réaliste et sérieux.  Mais ce que j’ai préféré dans ce manga, à l’instar de l’excellent Le Gourmet Solitaire de Jiro Taniguchi, c’est la façon dont l’art culinaire est mis en scène. Avec une minutie et une passion qui donne envie : oui, les plats présentés dans ce manga font saliver le lecteur.

Pour conclure,  bien plus qu’une éloge à la cuisine, le scénario est plus malin qu’il n’y parait. Le mélange de fiction et de réel est subtil, et pari réussi de l’auteur, ce dernier nous donne envie de nous plonger dans l’histoire de son pays, le Japon.

 

Passionnant

 

Publicités

Une réflexion sur “ [Lecture#3] « Le chef de Nobunaga », un manga à dévorer ! ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s