[revue de press’] : JV le Mag et Rétro vers le futur magazine

Comme indiqué dans mon dernier post, la presse papier connaît un certain renouveau dernièrement, avec l’arrivée d’une foultitude de magazines dans nos kiosques ou via une distrib’ par le bouche à oreille. Décortiquons 2 petits nouveaux sur lesquels j’ai déposé mes mains tremblantes et avides de nouveautés …

JV le Mag : Vous êtes en 2013, et vous lisez un magazine de jeu vidéo

Par ce charmant titre accrocheur, on se dit que l’humour sera au rendez-vous et que des Schumarer sans casques sont au volant de ce nouveau magazine ? Pas loupé : une équipe resserrée, menée par Bruno Pennes et d’autres ex-bras cassés, passés par différentes rédactions aujourd’hui disparues (et que l’on peut retrouver sur le très bon podcast ZQSD).

Si dans les premiers numéros une certaine retenue est de mise (et évite de tomber dans le lourd et gras style Canard PC), on sent que l’équipe va monter en puissance (une rubrique intitulée « L.A.S.A.G.N.E. » est tout un programme vidéoludique), des jeux de mots pourris, des descentes en règle SANS NOTES mais contrebalancées par plusieurs avis (du David Cage cassé comme il se doit au vu de sa dernière réalisation pas terrible – faut dire qu’il n’a pas trop changé depuis son dernier QTE Heavy Rain qui était pas mal… voilà je l’ai dit) et des dossiers chatoyants. D’ailleurs, les rubriques cinéma, culture large, … ouvre le magazine comme un bon papier des années 90. Coup de coeur pour la dernière couv’ en 3D fluo du n°4 très années 90 …. et m’a fait passer pour un pervers dans la rue, comme me le prouva les regards complices de certains citadins,  en raison des couleurs de la couv’ proche d’un numéro de newlook 🙂

Bref, un petit plaisir de retrouver depuis octobre cette revue mensuelle pour un prix de lancement bien étudié (3,95€). Les dossiers sont bien ficelés, en particulier sur le rétro : du Metal gear dans le dernier, des chroniques sur l’évolution du jeu vidéo (disparition des boîtes de jeux, linéarité nécessaire du jeu d’aventure, …), politique claire vis-à-vis des éditeurs/ publicités sur la revue … . Mon seul bémol comprend la présence trop importante de pages sur tablettes et smartphone qui gâchent de l’espace pour de vrais dossiers de fond, car ces deux supports se rapprochent du jeu vidéo autant que le journal Détective est une bible pour apprendre l’esprit critique. Ce manque de dossiers est un reproche mais bon, on ne peut pas tout avoir et la limite en terme de pages conduit à une pratique agréable : celle de se replonger dans un ‘zine dès que j’ai 5 mns, au wc, au lit ou au salon… bref retomber dans une lecture classique, dont j’avais quelques peu perdu l’habitude.

Rétro vers le futur : un côté amateur passionné, qui n’enlève en rien au  magazine.

Le second titre coup de cœur, mais un chouia en dessous en terme de qualité rédactionnelle, concerne la revue en distribution directe (non en kiosque, vendue 5,90 € fdout) : Rétro  vers le futur magazine du sieur Dr Lakav (actif sur la scène rétro et entouré d’une petite équipe de potes). En effet, le rétro a depuis un moment le vent en poup(l)e, comme le prouve cruellement les sites d’enchères qui font EXPLOSER les prix des anciennes gloires 8/16/32/64 bits, cramant nos portefeuilles par la même occasion (putain mais quel con d’avoir revendu zelda ocarina et majora en état neuf, il y a 10 ans …). Bon rangeons les regrets et nos larmes de sang, décortiquons ce Rétro Mag qui se lance dans l’aventure et se distingue sur plusieurs points.

Tout d’abord, si la qualité du papier est de bonne facture, les 34 pages sont agrafées à la différence de la centaine de page d’un JV Mag collées à chaud (et avec une tranche, si pratique à utiliser et à conserver). Ce choix de l’agrafe est sûrement économique, mais aussi un choix pour coller à l’esprit des fanzines (plutôt que magazines d’ailleurs) des années 90. Ha le plaisir de voir son fanzine/magazine partir en lambeau après plusieurs lectures 😀 Mais là, la papier est plus épais (glacé) qu’un Player One de la grande époque, la solidité du magazine inspire donc la confiance. L’intérieur est richement illustré, composé comme un carbone d’une revue des nineties, avec pub d’époque et rétro actuelle (magasins rétro, …), test scolaire et pagination similaire… proche d’un Player One pour tout vous dire, mais limitées à seulement 34 pages.

De Rétro vers le Futur ….
à Player One : Test de Bonanza bros (pas trouvé Ecco, la flemme)

On peut regretter le maintien de ce système de note, on n’en a assez vu en classe et au-delà pour certains, qui finalement est assez peu intéressant, car le ressenti du rétro testeur aurait été bien meilleur. De plus, parfois l’humour tombe à plat (un peu forcé pour coller à l’époque des années 90), les phrases sont parfois tarabiscotées («  »Il est très rare même qu’un jeu soit meilleur à deux plutôt que seul et Super Mario Kart arrive à relever le défi haut la main -p.11″ .. heu Mario kart n’est il pas exceptionnel car aussi bon seul qu’à deux ?). Un autre point noir (comme le soulève avec détails le forum abandonware-magazines.org), la mise en forme laisse également à désirer : orthographe parfois, l’alignement du texte souvent (mais où est l’alignement centré sur tous les articles ?) et la taille de la police d’écriture parfois plus grande que la page précédente (entre World of Illusion p.15/ Rolo to the rescue – p.16) qui pénalise une lecture posée de l’ensemble, et démontre un manque d’unicité nuisible… bref du travail pas encore professionnel (mais est-ce le but ?) et qui ne peut que facilement s’améliorer par la suite dans les autres numéros. Perso, j’aime ce côté amateur passionné, qui n’enlève en rien au fond du magazine.

atteindre l’orgasme rétrogamistique

De plus, la philosophie du mag’ est séduisante : en effet, si le premier numéro sort en janvier 2014, le journal teste et présente des jeux sortis en … janvier 1993, et permet de se replonger avec délice dans la période. Franchement, outre les petits défauts énumérés ci-dessus, j’ai été saisie d’une étrange et douce sensation en feuilletant le magazine : me replonger 20 ans en arrière quand je feuilletais avidement mes Player ! Vraiment un bon feeling donc…. en effet, on parcours les articles, les photos, … avec envie comme à l’époque, manque plus que les pages consacrées à l’import du Japon pour atteindre l’orgasme rétrogamistique (ha le « Made In Japan » de Player qui nous faisait baver nous petits occidentaux, en manque de mangas et de jeux toujours plus novateurs se trouvant qu’au Japon).

Pour terminer, des rubriques sympas, que cela soit sur les flipper écrit par Whawha sans excès (et sans ses rires hystériques récurrent sur Youtube) ou le courrier, tenu avec brio par Benzaie dans la peau de son personnage du Hard Corner, sarcastique salopard comme on l’aime !

Bref 2 journaux qui entretiennent la flamme du papier et donne l’occasion d’y croire encore. Bonne lecture !

******************

D’autres critiques sur les deux revues pour ceux intéressés :

JV le mag’, chez les poteaux de Gamerside

Une interview de Dr Lakav sur Rétro vers le futur (France rétro gaming.fr)

Publicités

Une réflexion sur “ [revue de press’] : JV le Mag et Rétro vers le futur magazine ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s