[Tutos du poulpe#5] Décupler la puissance de sa 16 bits … le dépulzonnage

Heu la France, même support vidéo qu’en.. URSS ou au Kazakhstan ? Hahahaha, top la modernité française.

Comme de nombreux gamers de trente printemps et des poussières, j’ai connu les joies et les affres des consoles 16 bits européennes et leurs affreuses limitations Pal/Secamesque. Haaaa, comment ne pas baver devant les images de jeux NTSC Jap ou Américains dans les années 90 diffusées dans la presse papier et télé, sans AFFREUSES bandes noires qui bouffaient 20% de l’écran et surtout avec des ralentissements de fou. Hé ouinnnn, ouinnnn (larmes de sang :cry:), nous pov’ petits occidentaux européens étions amputés par un standard vidéo commun à de nombreux pays européens (PAL) et pour la France (entre autres), bénéficiant d’un format vidéo avec 625 lignes et 25 images par seconde, la fameuse SECAM. Standard, que nous Français, avons défendu becs et rognures d’ongles longtemps (merci la HD TV qui a mis un terme à ce cirque).

Cependant, si les couleurs SECAM étaient plus chatoyantes, stables que le NTSC américain ou Jap, les machines posées amoureusement dans nos salons, n’en étaient pas moins bridées (sans mauvais jeu de mot pour des machines asiat’) dans leurs capacités.

Ainsi si le NTSC affichait un bon 60Hz … nos consoles étaient limitées à un handicapant 50 Hz par le format PAL, d’une énorme lenteur, bref sans le savoir on jouait à des jeux comme pourrait le faire un Tony Parker avec des baskets de béton …dure réalité du zonage.

De plus pour compliquer la donne, Big N grand mesquin devant l’éternel — dont il nous a habitué depuis avec ses 3DS zonées — a tout fait pour rationner les jeux snes à des zones précises (ce qui a eu pour résultat de limiter la diffusion de série comme Star Ocean au Japon ou les années de retards pour les joueurs occidentaux sur d’autres licences non sorties en Occident). Ainsi, bien que les cartouches snes jap’ étaient de la même taille que celle d’Europe, une protection interne empêchait de lancer le jeu par un joli écran noir, pas fou Big N. Et bien autant prendre une console Us ou Jap, elles sont toutes les deux NTSC me diriez-vous jeune paddaone ?! Eh bien non : cette fois-ci les cartouches sont différentes, pour empêcher de les utiliser de manière interchangeable : Damned.

Avertissement lecteur : bien que des désavantages sont énumérés ci-dessus, je tiens à vous avertir : il ne faut absolument pas toucher au dézonage, car les dégâts — non sur la machine — mais sur le joueur sont irrémédiables : car une fois goûté, impossible de revenir en arrière 😉

La suite…. de mon dépulzonnage, ici !

Publicités

3 réflexions sur “ [Tutos du poulpe#5] Décupler la puissance de sa 16 bits … le dépulzonnage ”

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s