[Test#7bis] Puppeteer : Aller à l’encontre du Buzz GTA V

Après une longue interruption dû  à des voyages et au travail, non profitable en terme de temps de jeux malheureusement, je viens faire écho à l’excellent post du Sieur Octo. Tout comme Octo, j’avais moi aussi précommandé le fameux GTA V, le jeu le plus attendu de l’histoire apparemment ?

Je vais vous avouer un truc. Je n’ai jamais fait un GTA de ma carrière de gamer. Oui ça existe ! Les trailers m’avaient bien donné envie de m’essayer cette fois-ci à l’univers GTA, mais avec quand même une crainte de devoir passer une bonne partie de mon automne à essayer de le finir. Oui je vous l’avoue tout de go, ce jeu m’a un peu effrayé tellement il semblait riche.

Je vois tout un tas de Gamers s’insurger devant pareil idiotie. Mais pour moi, actif (et non plus jeune actif) dynamique, le temps me manque. Et puis le rouleau compresseur médiatique à eu raison de mon envie. Au fond devant le succès annoncé, je me suis dit que Rockstar n’aura pas besoin de mon argent.

Arrrrggggennnnnnt

Alors mon attention s’est tournée vers autre chose.  Et bien m’en a pris. Car oui il y a une alternative au gros Blockbuster GTA V. J’aurais pu me laisser tenter par Splinter Cell Black List. Mais j’avoue en avoir un peu marre de tuer des gens. (un excès de Max Payne 3 est mauvais pour la Kill attitude). Tout comme GTA V, j’ai annulé ma préco, en prévision de le faire plus tard, une fois que le prix aura baissé.

Marre de tuer des gens…

Non je n’ai pas un excès d’avarice, mais j’avais besoin de quelque chose de frais, de nouveau, et d’abordable (en temps de jeu et non en argent !!!)

La vrai envie est venue de PUPPETEER.   Comme une bonne vidéo vaut mieux qu’un long discours, voila à quoi ressemble cette pépite.

Le trailer m’a d’abord intrigué, et puis les bons échos de Gameblog.fr m’ont convaincu de lui donner sa chance. Vous êtes donc dans la peau de Kutaro, dernière victime du roi-Ours de la lune devenu fou, qui transforme les enfants en marionnette. L’aventure se déroule dans un théâtre magique. Armé de vos ciseaux magiques géants, partez défier le roi maléfique et ses douze généraux. Sous couvert d’une mise en scène se déroulant sur la scène d’un théâtre, l’histoire se déroule sous vos yeux comme une pièce de théâtre version « Grand Guignol ».

La scène

L’humour y est omniprésent.  La mise en scène rigolote et franchement c’est très beau. Quel fraicheur, encore un bon point pour la PS3 après les Journey, Flower, Rain, Little Big planet. Le jeu s’apparente en faite à une jeu de  plateforme écran par écran (comme à la bonne époque de la 8 bits).

Vous êtes donc réellement spectateur de cette pièce interactive.  Une idée de génie à mon sens.  Il ne me semble pas avoir vu une telle mise en situation dans un jeu. Semblant calibré pour les plus petits, l’histoire est justesse incroyable, sans jamais tomber dans le grotesque, et la niaiserie. De plus, les dialogues sont  savoureux, bourrés d’humour (pour petits et Grands). Le  jeu d’acteurs est basé sur les voix, ce qui est excellent. On prend donc un grand plaisir à voir ce petit monde s’agiter sur scène. Je vais pas en faire des caisses, ce jeu est exactement ce qui me fallait pour passer outre le méchant Buzz dégueulatoire de GTA V.

Je sais que peu de joueurs seront tentés par ce jeu « pour enfants ».  Mais il représente une très bonne alternative à ce que le jeux vidéo nous montre d’habitude. Las des poursuites, des flingues de la violence, des morts à foison !

Osez la variété, l’originalité, et la douceur de cette belle histoire contée avec maestria.

Laissez-lui sa chance de vous rendre heureux (de votre achat)

Encore un argument de poids qui ne me fait pas regretter ma précommande de PS4 soit entièrement justifiée.

Publicités

4 réflexions sur “ [Test#7bis] Puppeteer : Aller à l’encontre du Buzz GTA V ”

  1. « Puppeteer », avec un double « P » et non deux « T » 😉
    Ce jeu semble intéressant pour la fin de ma PS3. Jeu à l’esprit très Little Big Planet, quand il est sorti j’étais comme un gosse. Puppeteer semble beaucoup plus rythmé. Encore un jeu à ajouter à ma liste!
    Mais dire que c’est un argument qui ne fait pas regretter la précommande de la PS4, c’est osé oO. Pour le moment je n’ai aucuns jeux qui me plaisent sur cette console au démarrage, donc j’attends. J’en ferais très surement un jour l’acquisition, ne serait ce que pour certains studios.

    J'aime

  2. Effectivement je sais que l’argument est osé, mais ce que je voulais dire c’est que j’adhère à la politique de Sony sur l’indé et l’originalité. Sur cette génération j’ai joué essentiellement sur Xbox, mais sincèrement à aucunes exclus, uniquement des jeux tiers. (Gear of Wars trop bourrin et guerrier à mon gout et les jeux de voiture, « Forza » ne sont pas ma tasse de thé) Par contre j’ai vibré sur les exclus SONY, (Uncharted, Little Big Planet, Last of US, Journey, Flower … )
    Mon choix et simple sur cette génération. Ne pas multiplier les boitiers sous la télé, et aller sur celle qui me propose le choix le plus éclectique, en fonction de mes affinités.
    En tout cas je te conseille vivement cette merveille de Pupetteer, d’ailleurs j’y retourne.

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s