[je(u) vi(déo)#6] Final Fantasy, une longue histoire …

7db8296bad43518ddd7247e318c1fe65

Aperçu sur le site gamers.fr, une longue vidéo en anglais (avec sous-titre en anglais, mais bon après mon Personna 4, je taquine la langue de Shakespeare désormais ;)) sur la genèse et le développement de l’une des séries cultes, si ce n’est pas LA série, de notre loisir préféré : Final Fantasy.Haaaaaa, franchement si je dois placer parmi 5 jeux à prendre avec moi sur une île déserte, Final Fantasy VII serait bien placé (quelle claque, je viens de le reboucler cet été sur Vita après l’avoir fait il y a plus de 15 ans sur PSOne). Final Fantasy est bien plus qu’un jeu mais un récit qui pousse le joueur a ressentir des émotions, et pour ma part ce fut l’une des premières fois que ce média me transmit quelque chose – si j’enlève le merveilleux Zelda III et son introduction digne d’un film (la pluie, le vent, l’ambiance de fin cycle et la mort de l’oncle….). Bien que novice dans les FF, à part le IV sur DS, le VII au IX sur PSone et le XIII-2 sur PS3 (en faite pas si novice que cela finalement), je dois dire que la série pourtant n’est pas exempte de défaut. Comme toute série (à la TV cela se vérifie aisément), qui devait être la dernière de Squaresoft (en raison d’un bilan financier catastrophique avant le lancement du n°1), elle n’est pas encore arrivée à son terme ! Donc parfois des longueurs, des épisodes peu captivants pour ma part (ha quelle déception le VIII et le XII), mais là est sa richesse, car ce titre peut toucher différemment le joueur selon ses attentes, mais aussi selon sa propre culture vidéoludique ou ses lectures.

Prenons l’épisode n°7 : la profondeur des personnages, leurs liens entre eux, la densité du scénario autour de cette triple menace (sans parler de ces résonances actuelles) entre des bouleversements environnementaux, la volonté de contrôle d’une entité tentaculaire qui bidouille l’ADN à ses heures perdues (la Shinra) ou de notre double maléfique, Sephiroth …. le joueur se trouve pris dans une vaste histoire, au sein d’un monde dont la consistance n’est pas que figurative, mais participe à l’immersion du joueur. Enfin, un jeu qui implique le joueur ! Bref, cette petite vidéo vous permettra de balayer la longue histoire de cette firme qui n’a de cesse de nous étonner, même si depuis l’arrivée de la génération de console actuelle qui s’éteint progressivement, je trouve qu’elle s’essouffle …. et risque bien de mettre un point final à son aventure, si elle ne se renouvelle pas radicalement avec un vrai et profond scénario. De l’audace, de l’audace que diable !

Publicités

2 réflexions sur “ [je(u) vi(déo)#6] Final Fantasy, une longue histoire … ”

  1. Cette série est merveilleuse. Tu as aimé le 7, ben je te conseille Crisis Core sur PSP. Quelques années avant le 7, l’histoire racontée est simplement splendide! Les persos sont encore plus attachant, le système de combat différent, mais prenant. Enfin tu verras et me racontera si tu le fait 🙂
    Mes préférés restent le 4, 6 et 12 qui est pour moi exceptionnel.
    D’ailleurs, attention dans ton message tu écris « le XII sur PS3 », cela aurait été merveilleux, mais ce n’est pas le cas 😉
    Vivement le 15…

    J'aime

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s